Gros coup de coeur pour Timéo


Il vous sera complètement impossible de ne pas craquer face à cette circomédie musicale. Tout y est, les textes, les musiques, les artistes, les décors et le pitch, qui est super attachant. 

Porté par les deux interprètes qui incarnent le rôle principal de Timéo, les jeunes artistes Benjamin Maytraud et Mathias Raumel nous livrent un titre au refrain entêtant et aux notes entraînantes. Signées Jean-Jacques Thibaud, les paroles évoquent la force et la détermination dont Timéo fait preuve face à son handicap et son envie inébranlable d’accéder à son rêve de devenir acrobate.

Timéo est un spectacle musical novateur et fédérateur, une circomédie pour toute la famille (de 7 à 177 ans).

Sur un ton résolument positif, tour à tour drôle, percutant et émouvant, ce grand spectacle conte l’histoire hors du commun de Timéo.

Malgré son handicap, ce jeune garçon en fauteuil n’a qu’un rêve : devenir acrobate ! Lorsqu’il apprend que le cirque Diabolo et son idole Melody Swann sont en ville, Timéo prend son courage à deux mains et tente de s’inviter aux répétitions. Il découvre alors que Melody a mystérieusement disparu et que la vie du cirque n’est pas aussi idyllique qu’il l’imaginait...

Au lieu de se décourager, Timéo va mener l’enquête et prouver à tous qu’être différent c’est normal. Qui sait, peut-être même réalisera-t-il son rêve au milieu de tous les artistes incroyables qui l’entoureront dans cette aventure.

L’objectif non dissimulé du spectacle Timéo est d’éveiller les consciences, de sensibiliser sur le vivre ensemble et de montrer que la passion et la volonté peuvent l’emporter sur tous les préjugés.

Allez zou en prime, je vous propose le clip officiel : Le rêve interdit. Régalez-vous !



Le Casino de Paris s'est transformer pour l’occasion en un cirque grandiose depuis le 16 septembre dernier et ce jusqu'au 8 janvier 2017.

Timéo, la circomédie musicale
Mise en scène : Alex Goude

Avec : Mathias Raumel, Benjamin Maytraud, Mikelangelo Loconte, Simon Heulle, Jérémy Charvet, Sylvain Rigault, Djamel Mehnane, Véronique Sévère, Sébastien Lavalette, Florence Peyrard...
Grand merci à Xavier Leprêtre.