En Bourgogne comme ailleurs, les vendanges approchent

Ce ne sont pas encore les vacances pour les viticulteurs. Les vignerons de Bourgogne attendent un grand cru 2015. Bonne nouvelle !

La Bourgogne vue du gîte des Hautes-Côtes de Beaune

Vous souhaitez séjourner en Bourgogne ? 

Vous n'avez pas d'hébergement ? 

Je vous conseille vivement de poser vos sacs et valises au "Gite des Hautes-Côtes de Beaune". 
C'est à mon sens le meilleur endroit pour partir à la découverte de cette authentique région chez des propriétaires au petit soin. 

Martine a décoré cette maison avec raffinement et délicatesse et Jacques a travaillé un petit lopin de terre, où vous y cueillerez tomates, courgettes, persil, thym, romarin, etc,..pour la ratatouille du soir.

Ils vous feront découvrir les vins de chez eux. 
Vous y dégusterez le superbe crémant, le savoureux blanc puis le rouge ;  tous ces vins sont bien bien évidemment estampillés Hautes-Côtes de Beaune. Tout un poème ! 

L'extraordinaire Festival Photo de La Gacilly

Des "Fenêtres sur l'agriculture intensive" - grande fierté de nos élus bretons - vue par l'objectif de George Steinmetz, aux "Assiettes de la planète"  par Peter Menzel, en passant par les superbes clichés animaliers de Vincent Munier, etc, il y a de quoi s'interroger tout au long de cette déambulation de la 12ème édition du Festival International Photo de La Gacilly

"Le plus grand Festival Photo en plein air de France. Créé il y a 12 ans, le Festival Photo Peuples et Nature de La Gacilly a réuni plus de 2,5 millions de visiteurs autour des plus grands photographes internationaux. Une photo éthique et humaniste croisant les regards de photographes issus du monde de l’art et du photo-journalisme. Un festival engagé dans le développement durable".

Le site du lac de Guerlédan est apocalyptique

Il y a fort à parier que les touristes qui vont croiser par les Côtes d'Armor, feront un détour par le lac de Guelédan.  L'assèchement du lac jusqu'en octobre est une curiosité qui interpelle. Par exemple, le paysage de cette maison engloutie lorsque le lac est en eau. Je n'ai effectué aucun traitement de cette image. Elle est donc en couleur : 

Idem pour cette image :


Enfin ce cliché de l'écluse vu d'en haut, laisse songeur, je trouve.


Mes autres isoloirs en noir et blanc

Avec tout ce tintamarre autour, j'aspire à ces lieux de quiétude :

Stop andouilles

A lire ce que je lis, à entendre ce que j'entends, à voir ce que je vois, je n'ai qu'un seul cri à pousser :

Je ne me fais pas de soucis, ils, elles, vont se reconnaître.

Les grandes marées vues du port de Paimpol

L'évènement de grandes marées est assez impressionnant sur le port de Paimpol. En effet, à ces occasions, le niveau de l'eau est tel, que les navires se trouvent à la hauteur de la chaussée. Ce phénomène existe naturellement dans d'autres contrées comme les Pays-Bas, mais par ici, cela nous donne malgré tout des clichés assez étonnants. La marée du siècle du 21 mars prochain devrait attirer un grand nombre de photographes sur les quais.

Mémoires d'un vieux tzigane : tout un programme !

Comme il me parle bien ce spectacle. 
Il me tarde déjà d'y être afin d'applaudir, musiciens, chanteurs et danseurs. Une soirée qui s'annonce exceptionnelle et que je risque de ne pas oublier de si tôt.

Lorsque l'on pense Tzigane, on pense aux rythmes endiablés, aux chants puissants, aux costumes colorés... 
Au-delà de ces images, Pétia Iourtchenko et sa compagnie nous content l’histoire d’un peuple et nous offrent une part d’eux-mêmes. Comme un cœur qui bat frénétiquement, danse, chant, musique et théâtre nous entrainent au cœur de l’âme tzigane. 
 Un moment festif d’une générosité rare, qui célèbre un peuple libre et flamboyant et invite au voyage. 
A ne surtout pas manquer du 31 mars au 4 avril au Théâtre de Ménilmontant.
 


Pétia Iourtchenko a fondé à Paris la compagnie ROMANO ATMO. Il dit : “Ce spectacle s’inscrit dans mon ambition en tant qu’artiste de préserver et transmettre la richesse de la culture tzigane grâce à la danse. Depuis 1994, je mène cette mission avec toute mon âme, mes tripes et mon coeur, pour que la jeunesse s’y intéresse, et que la culture de mon peuple continue à vivre à travers les époques. J’ai pour espoir que, grâce à mes créations, l’opinion sur le peuple tzigane évolue dans le bon sens, celui du respect. Je pense que ce respect s’obtient grâce à la connaissance de l’histoire du peuple tzigane." 

 Plus d'infos sur www.dansetzigane.com

Le CORROS TOUR 2015 des Tambours du Bronx

Souvenez-vous,  les Tambours du Bronx sont révélés en 1989 par Jean-Paul Goude, lors du bicentenaire de la Révolution, ils portent alors leur blason musical de 225 litres hors de leurs terres.

Puis ils enregistrent l'album Grand Mix composé par Ris et Sauvageot, avec l'Orchestre Philarmonique des Pays de Loire et les Voix Bulgares
Le Festival de Roskilde (Danemark) les découvre en première partie de Jimmy Page et Robert Plant (Led Zeppelin) en 1995. Ils sont acclamés par le public de Johnny Hallyday en 2000 sous la Tour Eiffel. En novembre de la même année, Les Tambours du Bronx envahissent le sol américain : d'Est en Ouest, la horde traverse les États-Unis pour y sévir 38 fois lors d'une tournée de 60 jours. Budapest les applaudit lors de la première partie de KoRn en 2005 au Sziget festival. Les Tambours du Bronx galvanisent le Stade de France en 2006. Ils s'unissent à l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2007, aux Young Gods et à Didier Wampas, les bidons retentissent alors au Zénith de Paris.  Ils créent en 2008 trois titres avec Jaz Coleman (Killing Joke).  En 2009, les Frères Morvan et les Tambours soulèvent, ensemble, le public du festival des Vieilles Charrues.  Ils s’accordent une première fois en 2011 avec Sepultura pour un spectacle commun au Festival de Rock in Rio. Metallica, pour sa partie, n’a plus qu’à cueillir un public échauffé, survolté.  Le duo est retentissant : en 2013, 200.000 personnes les attendront pour un live assourdissant. La rencontre se rejouera en Septembre 2014 à Times Square. Aujourd’hui, le séisme musical, synesthésique, qu’a provoqué cette fusion Sepultura/Tambours du Bronx est gravé (Metal Veins).

Les Tambours entament leur Tour 2015. Prenez date et réservez rapidement, il n'y en aura pas pour tout le monde :
07/04/2015 : La Cigale à Paris
08/04/2015 : Le Splendid à Lille
15/04/2015 : Le Rockstore à Montpellier
16/04/2015 : Le Bikini à Ramonville
29/05/2015 : Centre Culturel Yves Furet à La Souterraine
30/05/2015 : La Gespe à Tarbes
Allez zou en prime, le teasing de la nouvelle tournée CORROS :

Comment cela, vous ne connaissez pas encore White Crocodile ?

Il me semble vraiment étrange que certains d'entre-vous ne connaissent pas encore White Crocodile. Cela dit, votre cas n'est pas désespéré. 
En parcourant ce billet et en découvrant le clip, vous pourrez dire en société que vous avez de nouvelles lettres.

White Crocodile, emmené par la chanteuse anglaise Julie Biereye, ne ressemble à rien de connu. Le groupe rassemble des artistes engagés qui mêlent leur énergie hors du commun,  leur rage de vivre et leur soif de liberté. Entre rock cabaret, explosion rock'n roll et esprit punk, 
White Crocodile sortira son premier album The Stranger le 14 avril 2015 avec un concert à la Boule Noire, précédé d'un premier extrait : Where's the Money !


Je pose ça là


Recadré par Gégé

L'architecture de l'éphémère

La Grande Arche de la Défense conçue par Johan Otto von Spreckelsen, Paul Andreu et  Peter Rice a été inaugurée en 1989. Après seulement 25 ans, l'édifice est  bien mal en point. En effet, les dalles en marbre de Carrare qui couvrent une partie du monument sont usées et risquent de s'effriter, le toit est désormais fermé au public et les défauts de structure sont édifiants.


La comparaison va sembler burlesque, mais les travaux du  château de Chenonceaux se sont terminés en 1430. Certes, depuis, il y a des travaux d'entretien d'usage, mais il est encore fièrement debout. 

Les monuments dits historiques nous laissent encore des traces de longévité des constructions phénoménales. Est-il utile de rappeler que l'abbaye du Mont St Michel a été érigée dans les années 700. Après de nombreux déboires (guerres, incendies), l'archange est placé en 1898.

Que dire du pont du Gard, construit entre 40 et 50 après J.-C... De tels exemples existent aux quatre coins de l'hexagone et ne manquent pas de nous rappeler que les bâtisseurs de ces époques possédaient des savoirs, qui ne sont pas appliqués aujourd'hui. Je n'évoque pas ici l'esthétisme, ce serait un autre sujet de débat.

Pourtant de nos jours, nous avons la technologie (ordinateurs et logiciels puissants), les machines (grues, élévateurs, centrales à béton), et aux dires de quelques prétentieux, une intelligence bien plus développée qu'aux siècles précédents. Petits hommes idiots.

Il faudra pourtant un jour se poser la question : qu'allons nous laisser aux générations futures  ? Quels seront les marqueurs architecturaux de notre société qui seront encore debout dans les années et siècles à venir ? A mon avis, aucun. Certains imbéciles vont me rétorquer que "peu importe",  Notre-Dame de Paris,  Le Louvre et le Fort de Brégançon seront toujours fiers et droits...

Si cette question ne se posait qu'à l'architecture, mais elle est de mise pour les arts dans leur grande diversité.