La grande claque avec Guillaume Perret

Je vous avoue bien simplement avoir été bluffé par l'écoute de Pilgrim et Free joués par Guillaume Perret

Les premières mesures m'ont replongé dans l'univers d'un certain Jan Garbarek.  Les connaisseurs apprécieront, je pense la comparaison. Au fil du morceau, j'ai replongé dans d'autres sonorités et non des moindres, puisque cette fois, c'est le grand Laurent Dehors qui semblait habiter le sax et les ambiances sonores de Guillaume Perret

Je sais fort bien que les artistes n'apprécient pas tous que l'on fasse des similitudes entre leurs œuvres et celles des autres. Le pire, je crois, c'est que l'on écrive ou dise : on dirait du machintrucchose... L'artiste est unique et ne supporte pas bien les comparaisons. 
Il n'empêche, qu'à mon sens et surtout à mon ouïe,  Garbarek et Dehors swinguent un peu dans Pilgrim. Chacun à leur façon, mais ils swinguent.



Dans son nouvel album Free, Guillaume Perret nous dévoile l’essence de sa musique.  Performant en solo avec ses saxophones et ses machines filtrant le son, Guillaume Perret nous restitue l’ampleur d’un orchestre entier à lui tout seul. Son ouverture d’esprit et son désir de découverte le poussent à explorer un nouveau son. En utilisant des pédales et des effets électrifiés, Guillaume Perret propulse son saxophone dans un univers surprenant et inclassable qui invite à la rêverie.

Difficile de classer cette musique si personnelle et si fusionnelle, car c’est surtout l’émotion qui domine et qui éveille nos sens, plus que jamais sollicités par un propos innovant, qui oscille entre jazz contemporain, grooves funky et métal hurlant !

Une musique hybride, troublante et envoûtante, qui évoque un imaginaire fantastique et qui provoque de très fortes sensations à l'image des deux extraits Pilgrim et Free, chocs pour les yeux et les oreilles.


Le nouvel album Free

Sortie le 23/09/2016 chez Kakoum Records/Harmonia Mundi

Au Café de la Danse le 17 novembre
Merci Xavier !