Lorsque l'Angélus de St Emilion est là...

Il est possible d'écrire toute une prose sur l'oenologie. 
Bacchus a vanté les vertus et les mérites du vin bien avant moi. 

J'ai juste envie d'évoquer ici un moment de partage - de solennité autour de cet Angélus. né à St Emilion en cette fameuse année 2001.

Solennité disais-je parce que le breuvage est rare et ne se partage que pour une grande occasion. Cela a été le cas il y a quelques jours parce que c'était une belle fête. Mais une belle fête ne peut se faire, à mon sens qu'avec un ami ou deux ou trois, parce qu'avec plus de quatre, comme le disait Brassens, on est une bande de cons.  A vin exceptionnel, moment exceptionnel !

Certes, je n'en demande pas d'identiques tous les jours mais au moins lorsque l'Angélus paraît, je sais le découvrir, l'observer, le humer puis m'enivrer ensuite de ses nectars secrets profonds subtils et savoureux.
Lorsque l'amitié est là en partage - lors seuls les regards évoquent le bonheur et les paroles frôlent l'inutile.