Si tu ne connais pas encore Lars Danielsson...

C'est Gégé qui m'a envoyé un texto du genre : si tu ne connais pas encore Lars Danielsson, c'est que tu as raté ta vie. Il n'en fallait pas plus pour que je parte à le découverte de cet artiste. FIP et France Musique s'intéresse de près et depuis très longtemps à ce contrebassiste suédois né en 1958. C'est Wikipédia qui nous en apprend le plus sur ce musicien.
En fouillant sur le net, j'ai découvert cette vidéo en live de Lars Danielson. J'avoue être bluffé  par sa façon tout à fait singulière de jouer de la contrebasse. Il s'en sert comme d'une guitare et l'effet est tout à fait saisissant. Son compère pianiste Leszek Mozdzer entre en scène avec un jeu des plus virevoltant, ce qui donne à Suffering une dynamique venue d'un autre ailleurs. Le percussionniste apporte une dynamique irréprochable à l'ensemble du morceau.

Lars Danielson aborde la musique d'une façon qui me séduit. Beaucoup devraient s'en inspirer : Comprendre la musique est toujours une question de sincérité. Si vous pensez trop pendant que vous jouez, le récit, l'authenticité, l'essence de la musique peut être perdue. C'est pourquoi il semble si naturel de jouer et écouter du jazz, parce que tout ce que vous devez faire est d'ouvrir votre cœur, vous imprégner de la musique et profiter de la balade. A vrai dire, c'est le cas pour tous les types de musique, parce que la musique devrait toujours venir du cœur et non pas de la tête," déclare Lars Danielsson.